Le marché des options est subdivisé en


Trois ouvrages, plus complémentaires que concurrents, traitent du Matif. Aftalion et P. Poncet sur Le Matif est très complet - c'est d'ailleurs un étonnement que de découvrir tout ce que l'on peut dire dans les pages maximum de cette collection. Cinq chapitres le composent : contrats à terme et options Iles intervenants du Matif nles contrats du Matif futurs sur taux et sur indices, conditionnels HIl'utilisation des futurs IVl'utilisation des options V.

Ce Que sais-jeest très bien fait. Au passage soulignons une présentation très pédagogique de la formule d'évaluation des options de Black pp.

Après une présentation générale, l'auteur détaille les trois futurs sur taux PIBOR, Bons du Trésor - qui fonctionnait en 89 - et notionnel ainsi que leurs équivalents américains Eurodollar, Treasury Bills et Treasury Bonds. Les 1 S0 trois usages couverture, arbitrage et spéculation sont présentés très clairement avec des schémas et de nombreux exemples chiffrés.

le marché des options est subdivisé en

Les possibilités de créer des taux synthétiques sont bien mis en lumière ainsi que les avantages-coûts de chaque stratégie quand plusieurs sont possibles. Enfin, un chapitre un peu trop court présente des problèmes et les solutions de la question des futurs. Ils faudra seulement que le titre de la réédition soit plus préds : - les futurs sur taux A notre avis, il est nettement moins bon que le précédent car ses explications sont vraiment trop sucdnctes.

Au passage soulignons que nous sommes en complet désaccord sur l'affirmation très courante au demeurant p. En fait c'est une stratégie relativement risquée et il est curieux de constater que les OPVCM qui l'utilisent n'arrivent pas à améliorer leurs résultats d'une manière qui soit mesurable statistiquement 5.

Le marché des options, partie 1

Langford prétend présenter l'essentiel en 89 pages de gros caractères! Nous pensons que ce n'est pas possible. Et d'ailleurs il manque un certain nombre de choses : par exemple la distinction entre l'option américaineetYoption européenne même si les options sur actions sont généralement de type américain, mais il doit bien y avoir une exception quelque part dans le monde! Première originalité : il est en anglais ; seconde : son contenu ne correspond pas à son titre, sauf à appeler ainsi toute stratégie de protection!

Troisième : il ne s'intéresse qu'aux actifs de taux de gré à gré permettant de se protéger des fluctuations de taux : les caps, les floors, les collars et les swaps. Pour chacun de ces actifs, il montre trois choses : 1. Les manuels d'ensemble sur les marchés dérivés A.

Matif et Monep Quand on écrit sur les actifs dérivés, il est très difficile de séparer les futurs des options mais cela entraîne des problèmes de dimension devant lesquels les éditeurs français reculent Economica a osé et le Stratégies financières sur le Matif et Monep de F.

Roure embrasse l'ensemble en pages!

le marché des options est subdivisé en

Ce faisant, R. Ici, rien de tel - tout y est! La première partie présente le fonctionnement des marchés et, tout spécialement, les aspects techniques des marchés de taux ; la deuxième partie est consacrée aux contrats sur instruments de taux longs ; la troisième aux futurs sur taux courts ; la quatrième au futur sur indice CAC ; et la dnquième aux options.

C'est très complet et présenté de manière très pédagogique : de nombreux exemples chiffrés, des graphiques, des schémas, des tableaux En plus, on sent la familiarité de l'auteur avec la vie des marchés par une série de remarques sur les différences existant entre les conclusions théoriques ou analytiques option de résolution plénière ce qui se passe sur les marchés.

Les chapitres sur l'arbitrage et les opérations de couverture des futurs sont tout à fait passionnants. Sur les options, l'auteur semble un peu moins à l'aise, d'abord pour une raison technique : il lui manque une centaine de page eh oui! D'où, par exemple, son chapitre 13 sur les modèles d'évaluation est plus difficile à suivre : tout est plus sucdnct et donne moins le sentiment d'élégante simplidté. Par exemple la relation de parité - qui est centrale - apparaît pp. Puis on la retrouve page avec la prise en compte de l'action versant un dividende.

En fait le choix d'un chapitre 11 sur les options Matif et d'un chapitre 12 sur les options Monep est inadapté car les prindpes sont les mêmes et les différences uniquement techniques. Par contre les deux chapitres de stratégie sont bien faits.

  • Le marché financier -
  • Produits dérivés : définition et utilisation - refugealpearene.fr

Mais le vrai point noir est celui du prix : F. Comment espérer que les étudiants de 3e cycle achèteront ce superbe manuel? Etqu'à défaut, les bibliothèques universitaires puissent en acquérir plus de trois? La gestion du risque de taux d'intérêt Les intermédiaires finanders se préoccupent de gérer le risque de taux soit à l'aide des futurs, soit à l'aide d'options négociées de gré à gré et sur le Matif. Il n'est donc pas étonnant que trois ouvrages portent ce titre alors même qu'ils sont assez différents dans leur approche pédagogique.

Bertronèche et D.

Avec la vague de fusions et de restructurations sur les places financières européennes il a depuis été intégré au sein du "Liffe" London International Financial Futures and options Exchange qui regroupe de nombreux marchés de produits dérivés. Qu'est ce qu'une option? Définition Le mot option vient du mot latin "optio" qui signifie droit et non obligation. L'option est donc un contrat qui donne le droit mais pas l'obligation d'exercer un droit que l'on a acquis auparavant.

Jaquet adopte une approche pragmatique : comment peuvent se protéger trois métiers à risque de taux : la location financière, la promotion immobilière et l'assurance par capitalisation.

Mais, voulant faire court p. Emard adopte une démarche plus traditionnelle. La méthodologie : identification du risque de taux auquel il rattache le risque de changeduration, matérialisation du risque, caractéristiques et classification des instruments de gestion.

Enfin une troisième partie de 13 p. Un bon ouvrage d'initiation sur le problème et qui a le mérite de ne pas coûter cher, 90 F. Identification du risque de taux : d'un actif ; d'un bilan ; d'un compte de résultat Evaluation du risque : les techniques ; la position du bilan : la position du compte de résultat.

La gestion : structurelle le gap ; technique la couverture ; de la position ouverte ; de la position couverte.

Produits dérivés : définition et utilisation

Les instruments : du comptant ; du terme forward-forward, notionnel ; de garantie swap, FRA ; conditionnels. Le point faible du livre est sa quatrième partie : les procédures de couverture sont présentées de manière trop sucdncte p.

Pourquoi prendre l'exemple d'une option sur Libor pour expliquer l'option sur notionnel [p. Il manque aussi une comparaison coût-efficacité des différentes stratégies, l'auteur tombant dans le piège du catalogue.

Le problème crucial du suivi des positions est escamoté car relégué en annexe. Mais ces critiques de détail ne doivent pas cacher qu'il s'agit d'un très bon manuel, d'autant plus que son prix le rend très abordable. Mohseni et J. Le plus utile est certainement les deux premières parties : notions de base et duration des principaux produits finanders.

Le plus intéressant est la troisième partie qui présente les discussions et les vérifications empiriques sur la duration comme mesure du risque de taux. Les auteurs démontrent que la formule de Macoulay est robuste mais que la duration de spread permet une amélioration de la mesure du risque de taux. Par contre la dernière partie chap. En tout état de cause, ce problème qui préoccupe nombrederesponsablesfinandersméritaitplusquel4 pages!

Bourse de Paris

Un manque important : l'utilisation de la duration dans la gestion des portefeuilles obligataires. Des marchés de matières premières Ce n'est pas une raison parce que les marchés dérivés le marché des options est subdivisé en futurs financiers connaissent une diffusion mondiale et un développement accéléré, pour ne pas rappeler que les marchés à terme de matières premières continuent de jouer un rôle primordial pour nombre de pays sous-développés comme pour nombre de secteurs industriels des pays développés.

Un des trois universitaires français spédalistes des matières premières, le professeur Marquet, a publié des marchés d'options négociables sur contrat à terme, enchez Economica. En fait, il est dommage qu'il n'ait pas choisi de traiter, en même temps, futurs et options sur matières premières - sans doute par soud de ne pas concurrencer directement le premier et jusqu'à aujourd'hui le seul ouvrage sur ce thème, celui de Y.

Simon : Bourses le marché des options est subdivisé en Commerce et marchés à terme de marchandises, chez Dalloz. Issu d'une thèse, l'ouvrage de J.

Bilet Marchés à terme et gestion de l'économie pétrolière Economica, est un modèle du genre. Plus intéressantes car plus personnelles sont les analyses relatives à l'influence du futur sur la stabilité du comptant ainsi que du lien entre prix futurs et stocks. Il est, par contre, dommage, que l'auteur ne détaille pas plus la méthode et les résultats de ses propres vérifications empiriques.

Stratégies de vente d’options de vente sur le marché canadien

Un thésard du Professeur Danthine à Lausanne, J. Ntamat Ungiro, a eu le courage d'aborder de front le problème crudal pour les PVD de la stabilisation de leurs recettes d'exportation : stocks régulateurs, contrats à terme et options Economica, Malheureusement un tel comportement relève non de la technique mais de la révolution culturelle!

  1. Négocier pour un milliard
  2. Stratégies de vente d’options de vente sur le marché canadien - Les options ça compte
  3. Options de base

Les futurs et le Matif Du point de vue de l'ordonnancement de l'analyse, le Matif pose un problème dans la mesure où s'y négocient les deux types d'actifs dérivés, les futurs mais aussi des options sur futurs. C'est donc spédaliser abusivement que de le présenter comme le marché des seuls futurs, mais cela fadlite l'exposition.

En outre, le titre est tout à fait imprécis : ces deux spédalistes n'y traitent - fort bien - que des futurs de taux.

  • Panorama des ouvrages sur les marchés dérivés - Persée
  • Option — Wikipédia

Cette imprécision n'existe pas avec le manuel de qui est, en fait, une extension du premier. On peut seulement reprocher aux auteurs de ne pas avoir francisé leurs graphiques et de continuer de présenter ces évolutions relatives aux futurs négodés au Chicago Board Trade, alors même que la Matif vient de fêter son septième anniversaire.

La révolution que représente le futur indice est traitée dans deux ouvrages concurrents. Gobry : La Bourse en indices.

Le problème vient de la forme, qu'on aime ou qu'on n'aime pas! Aftalion, E. Briys, M. Crouhy et J.

le marché des options est subdivisé en

Les quatre premiers chapitres détaillent les bases : les indices boursiers ; les marchés dérivés sur indices : le futur et l'option sur CAC ; la détermination du prix d'équilibre des futurs sur indices avec une présentation de la spédfidté française d'une base constante à cause du système de liquidation sur le RM ; la valorisation des options sur indices. Les trois chapitres sur l'utilisation de ces actifs dérivés sont introduits par la présentation de la théorie le marché des options est subdivisé en de portefeuille - soubassement théorique de toutes ces innovations : la couverture par indices ; la couverture par les options et l'assurance de portefeuille ; la gestion indidelle.

Enfin un dernier chapitre de 15 pages répond à la critique habituelle selon laquelle cette innovation augmenterait la volatilité des marchés d'actions. La couverture par futurs est illustrée parune simulation sur le CAC pendant l'année En revanche le choix d'un horizon quotidien semble irréaliste, d'autant plus que des coûts de transaction auraient dû être intégrés. Les simulations alternatives [pp.

Quelle est la place du marché financier au sein des marchés de capitaux? L'ensemble des "lieux" où se rencontrent l'offre et la demande de monnaie forment le marché des capitaux : marché financier, marché monétaire, marché des produits dérivés et le marché des changes. Le marché financier constitue le marché des capitaux à long terme sur lequel se négocient des valeurs mobilières actions et obligations. Il est composé de deux marchés : le marché obligataire et le marché des actions.

Le chapitre sur l'assurance de portefeuille présente trois méthodes possibles : l'utilisation d'options négodées sur le marché 7 ; la couverture dynamique ou couverture en delta et la méthode du coussin.

Mais il est dommage que toutes les simulations présentées n'aient pas été effectuées sur l'année afin de permettre au leaeur de comparer sur une même base les différentes stratégies.

En outre leurs références bibliographiques sont manifestement incomplètes. Quant option de dépôt initial thème du dernier chapitre, il mérite d'être développé exemple : le projet de Supertrust de LOR, p. Les annexes sont intéressantes et bien faites.

Les options et le Monep Avec l'ouverture du Monep en septembreles ouvrages sur les options se sont multipliés et ils sont relativement nettement plus nombreux et plus gros que les livres sur les futurs.

Le marché financier

D'où l'apparition d'une série d'ouvrages - souvent d'un niveau mathématique élevé - qui détaillent la fameuse formule ainsi que des implications, sans compter les travaux très sophistiqués relevant de la recherche fondamentale en finance.

Le défaut de ce manuel est constitué par les chapitres 3 et 4 sur les stratégies. Les auteurs y présentent le catalogue de pas moins de 34 positions possibles : 12 stratégies simples, 9 dynamiques et 13 complexes! En fait la bonne pédagogie aurait été de présenter les stratégies dans le même esprit que celui du dernier chapitre : en fonction de l'objectif recherché : couverture, spéculation arbitrage.

Roure et A. Burtery, deaussi aux PUF.